LIVRE : Le bonheur, désespérément d’André Comte-Sponville

0
567

 

En ce dimanche après-midi de semi-confinement, j’ai voulu lire un petit opuscule sur le bonheur. Parfois j’ai envie de philo, pas vous ? J’ai donc choisi Le Bonheur, désespéremernt d’André Comte-Sponville.

Cela fait des siècles que l’on disserte sur le bonheur, donnant 1001 recettes pour l’atteindre. Dans sa conférence-débat intitulée le Bonheur, désespérément, André Comte-Sponville nous propose son approche en trois chapitres.

Le premier, le bonheur manqué ou les pièges de l’espérance, nous explique pourquoi nous ne sommes pas heureux. C’est parce que nous sommes continuellement dans le désir, donc le manque de, donc la souffrance. On est chez Platon, Épicure, Kant, et sûr, chez ce bon vieux Schopenhauer. On connait sa phrase par cœur.

La vie oscille, comme un pendule, de la souffrance à l’ennui

 

Dès lors, que faire ? Comte-Sponville critique dans son deuxième chapitre critique l’espérance pour aboutir sur le bonheur en acte. Car entre cette souffrance et cet ennui, il existe le plaisir et la joie. Et ce n’est guère négligeable. Il y a plaisir et joie quand on a ce qu’on désire. Et quand nous faisons ce que nous désirons, Comte-Sponville parle de bonheur en acte.

Le tort qu’ont eu  Sartre, Schopenhauer et les autres est de confondre désire et espérance.

Inévitablement, on doit aboutir à une certaine sagesse pour faire perdure le bonheur : éliminer toutes les espérances ? Ne désirer que le réel ? Et donc être toujours satisfait puisque le réel est, par définition, toujours présent ?         Ces : questions trouvent réponses dans le troisième chapitre : le bonheur désespérément : une sagesse du désespoir, du bonheur et de l’amour

On ne vous les dévoilera pas pour vous laisser le plaisir de la lecture. Cette cinquantaine de pages se lit d’une traite.  Émaillée de citations et surtout d’exemples très concrets, elle nous donne quelques pistes sur le bonheur et l’amour et nous rassure sur la sagesse : il s’agit d’un idéal, et comme tout idéal, elle est inaccessible. Ouf !

(niveau facile, je vous rassure)

André Comte-Sponville, Le Bonheur, désespérément, Librio, 2€

Disponible ici

Ou ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.