LECTURE : Faut-il plaindre Frédéric Sojcher ?

0
109

Main basse sur le film

Hallucinant ! C’est sans doute l’adjectif qui vient en tête au fur et à mesure que l’on avance dans Main basse sur le film de Frédéric Sojcher. Il s’agit de l’histoire d’un désastre, d’un naufrage. Le naufrage d’un film dont le livre raconte le tournage et la post-production. Rien ne va, et ce, dès le début du tournage à Symi, petite île grecque ou Frédéric Sojcher a emmené son équipe. Car il s’agit bien d’une histoire vraie que nous raconte le cinéaste. Les déboires de la production, la prise de pouvoir jusqu’au vol du film de l’acteur principal, la rébellion de l’équipe, jusqu’à la troisième  partie d’une violence indicible que l’auteur nous balance à la figure, sans nous prévenir.

Chronique d’un fiasco.

Je veux faire du cinéma

Le ton n’est pas forcément différent dans Je veux faire du cinéma. Frédéric Sojcher nous raconte son propre parcours de cinéaste, depuis ses 15 ans. Ses rencontres, ses caprices, ses réussites et ses échecs encore…L’aventure de Main basse y est résumée. Jusqu’aux dernières pages qui ont fait polémique en Belgique puisqu’elles parlent du fonctionnement, ou plutôt dénoncent le fonctionnement de la Commission du film ( qui octroie des financements) : 12 refus en 10 ans pour 5 projets.

Ces deux livres devraient être lus par tous les jeunes cinéastes, ceux qui aspirent à ce métier, mais aussi, par tous ceux qui, passionnés par le cinéma, aiment en connaitre les dessous.

Quant à la question du titre, je vous laisse le soin d’y répondre après avoir l’un ou l’autre de ces ouvrages.

Frédéric Sojcher, Main basse sur le film, les Poches belges, disponible ici

Frédéric Sojcher, Je veux faire du cinéma, les Poches belges, disponible ici

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.