samedi, novembre 17, 2018
Fringues de séries

RENDEZ-VOUS : Allons plaire, aimer et courir vite au BRIFF

Le BRIFF, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit du nouveau festival du film de Bruxelles, qui ressuscite, tel un phénix, sur les cendres des précédentes éditions de festivals bruxellois de cinéma… BRIFF, donc,  à ne pas confonde avec le BIFF (Brussels international fantasy, fantastic, thriller and science fiction film festival), le BSFF (Brussels short film festival) ou le BSF (Brussels summer festival)… mais oui, on s’y retrouve…

Où on se retrouve un peu moins, c’est dans la véritable identité de ce festival. A la fin du mois de mai, nous étions invités à la conférence de presse pour essayer de percer mystère.. Le festival va dans tous les sens…

Dans tous les sens géographiques déjà : BOZAR, Flagey, les cinémas UGC, Vendôme, Palace, Galeries, mais aussi des séance en plein air sur le Boulevard Anspach ou au Mont des Arts. On annonce un chapiteau sur le boulevard, sobrement appelé Le Village, pour faire la fête..

3 compétitions également : une internationale (des films du monde entier, donc européens également, mais non belges), une européenne et une nationale (donc belge, vous aurez compris).

Cette dernière permettra de voir des docs et des fictions, inédits (La Grand-Messe de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier) ou des séances de rattrapage (Carnivore des frères Renier, par exemple).

Une invitée d’honneur, la sublime Claudia Cardinale, avec une rétrospective de ses films (une sélection principalement d’anciens films)

Autre invité d’honneur : Terry Gillian (habitué du BIFF) qui viendra présenter son L’Homme qui tua Don Quichotte… Il l’a confirmé sur son compte Facebook

Et puis, il y a le OFF, où on retrouve un cycle cinéma subversif (avec Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil de Jean Yanne), un cycle de réalisateurs qui font l’acteur intitulé Me, Myself and I où on reverra Sunset Boulevard de Billy Wilder (avec Cecil B De Mille entre autres), Zombieland (avec Bill Murray), des projections en plein air de La Haine ou du Gendarme de Saint-Tropez… Vous comprenez mieux pourquoi on avançait que ce festival s’activait, tous azimuts.

On parle aussi d’une participation avec le festival Are you Series (Picnic at Hanging Rock (2018), La Meglio Gioventù (2003), Heimebane (2018))

Picnic at Hanging Rock

Mais le plus important reste les films…et là on peut trouver son bonheur…

Notons l’excellent Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré. Le réalisateur nous a d’ailleurs confirmé sa présence… Une comédie dramatique qui relate une jolie histoire d’amour entre un écrivain quadra, malade du SIDA, et un jeune homme… Christophe Honoré nous replonge dans la Bretagne et le Paris des années 90, avec sa bande son, mais aussi sa culture (Guibert, Koltès)… Un trio d’acteurs jubilatoire, on voyage entre le solaire et le lunaire sur 3 générations : Pierre Deladonchamps, Vincent Lacoste et Denis Podalydès.

Également vu à Cannes, Dogman de Matteo Garrone. On se souvient que le prix d’interprétation masculine avait été attribué à Marcello Fonte (qui sera présent aussi)

On vous signale encore les dates : du 20 au 30 juin.

Et on vous invite à consulter le site pour découvrir le programme, les lieux, les invités, les jurys (hmm la belle Diane Rouxel)…ICI

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :