Monster: The Jeffrey Dahmer Story : Rudy Mance, or how to be a very happy costume designer

0
99

 

 

Rudy Mance a de quoi être heureux. Les deux séries sur lesquelles il a travaillé récemment trustent les deux premières places sur Netflix : The Watcher et Monster: The Jeffrey Dahmer Story.

Rudy Mance est chef costumier et il faut avouer que le travail effectué sur Dahmer est incroyable…  Il a le souci du réalisme et a ardemment travaillé pour coller à la chronologie (la série couvre 4 décennies – de 1960 à la moitié des années 90), mais aussi à la personnalité des personnages, en se documentant aussi avec les sources disponibles.

Sur son compte Instagram, il nous révèle quelques aspects de son travail…qui l’ont rendu particulièrement heureux.

Il évoque ses recherches

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rudy Mance (@rudymance)

Mon mur de recherche sur Dahmer… Il nous a fallu 4 essayages de plus de trois heures pour couvrir les 129 changements de costumes d’Evan dans la peau de Jeffrey Dahmer, qui s’étalent de 1977 à 1994… Ces photos ont été prises juste avant son tout premier essayage… #dahmermonsterthejeffreydahmerstory @ryanmurphyproductions

Voici ce qu’il dit à propos des planches d’essayages.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rudy Mance (@rudymance)

Ce sont mes planches d’essayage d’Evan [Peters, NDLR] qui interprète Dahmer… Nous avons couvert les années 1977-1994 pour son personnage… Chaque post-it représente un changement de costume différent dans la série… C’est ainsi que mon équipe et moi avons mis en place et cartographié tous les différents changements, les flashbacks, et les étapes de l’histoire au fil des années, en donnant à chaque décennie sa propre palette de couleurs… @monsterdahmerstory @evanthomaspeters @ryanmurphyproductions

Sur Penelop Ann Miller, qui joue la mère de Dahmer

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rudy Mance (@rudymance)

Voici mes planches d’essayage pour Joyce, le personnage interprété par Penelope Ann Miller dans Dahmer .

Il n’y avait pas beaucoup de matériel pour faire des recherches sur Joyce, et malgré des semaines de recherche pendant la préparation, mon équipe et moi n’avons pu trouver que 5 photos et 3 vidéos d’elle tout au long de sa vie, l’une des vidéos étant un film de Noël amateur très granuleux…

Comme je n’avais pas beaucoup de références et que je devais l’habiller pour les quatre décennies de la série, je me suis beaucoup appuyé sur Pene pour trouver le personnage. Ensemble, en 4 essayages de deux heures, nous avons décidé de ce que nous pensions qu’elle pourrait porter, en utilisant ses lunettes roses comme métaphore…

Le résultat final, dans la série, est une véritable collaboration entre le chef costumier et l’actrice, et je lui suis très reconnaissant d’avoir été si ouverte et d’avoir des instincts si incroyables… @ryanmurphyproductions @dahmer_netflix @penelopeannmiller #dahmermonsterthejeffreydahmerstory

Rudy nous parle aussi de sa collaboration avec la star des années ’80 : Molly Ringwald

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rudy Mance (@rudymance)

 

Je n’oublierai jamais la réunion où Ryan nous a dit qu’il avait choisi Molly Ringwald pour jouer Shari Dahmer [la belle-mère de Jeffrey Dahmer, NDLR]. En grandissant dans l’Indiana dans les années 80 et 90, Molly était la plus cool des filles cool… Je me souviens l’avoir regardée encore et encore avec ma sœur dans les films Sixteen Candles (Seize Bougies pour Sam), Pretty in Pink, et mon préféré, The Breakfast Club

Quand Molly est entrée avec son premier essayage pour Dahmer, elle avait l’air si chic, vêtue de blanc de la tête aux pieds, et avec des sabots peints à la main… J’aurais aimé prendre une photo… Elle avait toujours l’air de cette fille cool, et je n’ai pas pu m’empêcher de lui avouer presque instantanément que j’avais un « moment ah Ha » à la Oprah  (une révélation soudaine, expression américaine liée à l’animatrice Oprah Winfrey, NDLR) et que je paniquais un peu…

Quand elle m’a demandé ce que je voulais dire, j’ai répondu : « Non seulement je vais habiller Molly Ringwald, mais je vais habiller Molly Ringwald dans les années 80 ! ».

Elle s’est mise à rire de son rire de fille cool, puis m’a regardé et a dit : « Oui… Mais tu vas m’habiller comme MA MÈRE dans les années 80… ». Je n’ai jamais porté CES vêtements à l’époque !! »

Nous avons alors commencé à rire ensemble, et une amitié est née…

De manière plus anecdotique, il fait le point sur les baskets de Dahmer

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rudy Mance (@rudymance)

 

Les baskets @reebok de 1991 de Dahmer… Il s’agit de la paire originale que j’ai empruntée à un ami @niceboy.wav qui les avait portées pendant des années… @reebok n’a pas réédité les semelles en caoutchouc, alors nous en avons peint de nouvelles à la main pour la série, en gardant 3 paires en rotation constante… @evanthomaspeters a porté cette paire tout au long des répétitions pour entrer dans le personnage, changeant même sa façon de marcher… C’était génial de le voir trouver le personnage à travers les tenues… Tout a commencé avec cette paire de baskets… Merci encore de les avoir prêtées, Eric…

 

Merci à Rudy Mance pour son partage et son autorisation pour traduire ses commentaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.