LECTURE : Cyanure par Camilla Läckberg

0
206

 

Une exhalation très nette d’amandes amères s’en dégagea et confira ses soupçons.
– Il a été assassiné

Voilà comment commence Cyanure, le roman policer signé par la Suédoise Camilla Läckberg

. L’homme tué au cyanure est le richissime industriel Ruben. Ce soir-là, le vieil homme recevait pour un diner ses deux fils et leurs épouses et ses petits-enfants. Lisette, une des petites-filles avait invité son copain, le policier Martin Molin. C’est ce dernier qui mènera l’enquête puisqu’ils sont tous bloqués sur l’île de Valö, au large de Fjällbacka, à cause des intempéries. Nous sommes en période de Noël, et évidemment, les lignes téléphoniques sont coupées, et il n’y a pas de réseau.
Voilà le décor est planté pour ce court roman de 150 pages.

Un huis clos, une dizaine de personnes, un meurtre… cela ne vous fait penser à rien ? Nous sommes en plein dans l’esprit d’Agatha Christie, mais juste dans l’esprit. Malheureusement, l’intrigue (jusqu’au dénouement) ne parvient pas à nous tenir en haleine… On n’éprouve aucune empathie pour les personnages. Les dialogues sont pauvres. Certes, comme dans tout bon roman suédois, on boit beaucoup de café. C’est peut-être le seul élément amusant.

Camilla Läckberg, Cyanure, Babel noir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.