J’ai testé : THE 100

0
835

poster610

Depuis mercredi est diffusé sur The CW une nouvelle série : The 100. Et j’ai regardé le pilote

L’histoire se passe 97 ans après une catastrophe nucléaire qui a éradiqué la vie sur terre. Heureusement, à l’époque, il y avait des stations spatiales habitées, qui se réunissent pour former l’Arche. En près d’un siècle, toutes ces personnes ont fait plein d’enfants, ce qui fait que de 400 on est passé à 4000 habitants. Ce qui fait beaucoup pour un espace restreint. Du coup, les lois sont devenue très sévères : loi de l’enfant unique, par exemple,  peine de mort ou emprisonnement de mineurs pour un oui ou pour un non, qui attendent leur majorité pour être exécutés.

L’épisode commence sur Clarke Griffin (Eliza Taylor-Cotter) que l’on vient chercher dans sa cellule, non pas pour l’exécuter, comme elle le pense, mais pour l’envoyer sur terre avec 99 autres mineurs délinquants. A priori, cela semble dangereux, puisque la terre est toujours sous l’emprise des radiations, mais bon… comme l’Arche arrive à saturation, il ne reste plus à la station que 3 mois de survie. Et ça, Clarke le sait, tout comme ses parents. Le père a d’ailleurs été exécuté car il menaçait de le révéler, et la mère, le docteur Abigail Griffin est chargée de surveiller ce programme qui envoie les jeunes sur terre. A bord du vaisseau qui part sur Terre,  on découvre d ‘autres personnages : Wells, le fils du Chancelier Jaha; Finn, un beau gosse bad boy qui aime le danger; les frère et soeur Bellamy et Octavia. La navette arrive bien sur terre, avec un peu de casse (plus de radio)… mais un bracelet est attaché à chaque mineur, de telle façon que dans l’Arche on sait qui est toujours vivant ou mort. Évidemment, je vous l’ai dit, on n’a pas envoyé des enfants de chœur sur terre, donc il y aura bien vite des dissensions dans le groupe, des jeunes qui retirent leur bracelet…

Parallèlement à cela, dans l’Arche, cela sent le roussi pour certains personnages, et nos jeunes découvrent, à travers la beauté de la terre, qu’ils ne sont peut-être pas aussi seuls qu’ils le pensaient.

Il y a donc beaucoup d’ados dans la série…  Nous sommes sur The CW, la chaine de Gossip Girl, Arrow, Vampire diaries, on peut donc craindre une énième série qui parle d’amourettes, de problèmes de sexe, alcool, drogue, mais l’environnement hostile dans lequel ils sont plongés peut nous faire espérer que l’on sera plus proche de Sa Majesté des Mouches que de Beverly Hills 90210. On devine assez vite qui sont les bons et les méchants, même si on n’est pas à l’abri   de retournements de situation… On sent aussi qu’on ne va pas échapper à de nombreuses invraisemblances…

L’actrice principale, Eliza Taylor-Cotter, est inconnue au bataillon…Sauf pour les fans de la série australienne Neighbours où elle s’est fait connaitre. Porteuse de toutes les belles valeurs, elle se la joue un peu Jennifer Lawrence dans Hunger Games. L’autre bombasse, mais brune, pour bien la distinguer, c’est Marie Avgeropoulos, fille de caractère et qui se désape dès l’épisode pilote… On sent la bitch.

Avec beaucoup d’éléments d’intrigues et de personnages lancés dès le pilote…( des groupes dans le groupe, tant au ciel que sur terre, avec des objectifs différents), une  chute de l’épisode  assez prévisible, le ton est lancé et donne, malgré tout,  envie d’en savoir davantage… en priant pour que le scénar ne s’enlise pas à la Lost.

Le trailer ci-dessous donne une bonne idée (voir trop bonne, attention spoiler) de la réalisation (assez classique de ce genre de séries) et du jeu des acteurs pas transcendant non plus.

 

The 100 -- "Pilot" --   Eliza Taylor 'Clarke', et Thomas McDonell ' Finn' -- Photo: Cate Cameron/The CW
The 100 — « Pilot » — Eliza Taylor ‘Clarke’, et Thomas McDonell ‘ Finn’ — Photo: Cate Cameron/The CW

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.